Les jeunes marchands face à la crise

Les jeunes marchands face à la crise

LES JEUNES MARCHANDS

FACE À LA CRISE

communiqué de presse

Télécharger le communiqué de presse au format pdf

Nés fin 70 début 80, cette génération de jeunes marchands a grandi et vit depuis près de quarante ans avec la crise.

Alors elle fait face au covid et joue la carte de la confraternité convaincue que le chacun pour soi est un réel cul-de-sac.

Tous recourent aux outils simples dont ils disposent:

l’imagination, le téléphone, le digital, le web, les réseaux…

No future pour le métier aucun d’entre eux ne l’envisage, sept jeunes marchands français et européens nous livrent leurs témoignages.

VIRGINIE LASALA

Armes anciennes
Paris
"Mettre à profit le confinement a tout d’abord consisté à faire évoluer mes rapports avec les clients en ne me satisfaisant plus d’échanges par voie « électronique ». Le plaisir de les avoir longuement au téléphone pour dialoguer de nos passions communes, du suivi de leur collection, de leurs attentes, a su prendre le dessus ! C’est donc confiante et pleine d’espoir que j’envisage le marché de l’art de demain, consciente que les méthodes pour l’acquisition des objets se fera désormais majoritairement par le biais du web."

LAURA BOSC

Archéologie
Londres
"Cette crise inédite nous libère du temps et nous permet de mettre à jour notre website, d’étudier davantage nos objets et leurs origines. Nos clients aussi en profitent pour revoir des photos d’objets qu’ils ont aimés sur les salons et nous recontactent. Espérons que l’Art leur manque ! "

ALEXANDRE PIATTI

Haute époque
Paris

"Pendant cette période de confinement, il est nécessaire de s’adapter et de pouvoir se réinventer malgré les contraintes dûes à la fermeture physique de nos points de vente. Le plus difficile est d’arriver à s’épanouir et à trouver une liberté dans ces conditions qui sont nouvelles pour nous tous.

Mettre l’accent sur les réseaux sociaux et le digital, que cela soit au travers de catalogues en ligne ou d’expositions virtuelles, semble être l’évolution de nos méthodes de travail pour les jour d’après. Je pense qu’en tant que jeunes marchands, nous sommes plus familiers avec les nouveaux systèmes de communication, et c’est en cela que nous avons une carte à jouer."

Mario BermelMARIO BERMEL

Art contemporain
Berlin
"Le confinement permet à notre galerie de se reconcentrer sur l’essentiel et de remettre en question notre activité. Bermel von Luxburg Gallery a intensifié le contact avec les artistes pour travailler et avancer sur des futurs projets, développer d’avantage la présence digitale en organisant des visites 3D 360° de la galerie, la présence sur Instagram, des vidéos sur les artistes… C’est aussi le moment de renouer le contact avec les acteurs locaux et régionaux (curateurs, centre d’art, institutions…). Pour la reprise de l’activité, nous organiserons des visites privées pour les collectionneurs dans notre galerie afin d’approfondir l’échange et les connaissances sur le travail d’un artiste. De même, l’entraide confraternelle sera primordiale, on peut imaginer des itinérances d’artistes, des expositions de jeunes marchands en jeunes marchands, des coorganisations d’expositions, des stands de foires partagés… "

Cyril Guernieri - www.galerieguernieri.comCYRIL GUERNIERI

Art contemporain
Paris

"Après les “Gilets Jaunes” et les mouvements sociaux de fin d’année, cette nouvelle crise fragilise énormément les petites galeries comme la mienne. Cependant positivement, elle conduit à imaginer et élaborer de nouvelles stratégies.

Pour ma part, j’ai mis en place une communication renforcée autour de deux newsletters hebdomadaires sur l’ensemble des artistes de la galerie ainsi qu’une programmation quotidienne sur les réseaux sociaux via Instagram et Facebook (photographies d’oeuvres, reportages dans les studios d’artistes). Avec les artistes défendus par la galerie et présents sur les réseaux sociaux, nous avons choisi de mutualiser nos actions en partageant posts et tags. J’ai tenu également à me rapprocher des institutions publiques dont le CNAP (Centre National des Arts Plastiques) qui soutient activement par sa politique d’acquisition les galeries en cette période critique. Pour l’avenir et dans un future proche, il me paraît indispensable de recréer confraternellement des événements sur mesure et innovants. Il est temps de replacer la galerie dans le coeur des collectionneurs."

Henri et Romain Hayat CollectionsHENRI ET ROMAIN HAYAT

Art contemporain
Berlin
"La fin de cette pénible mais nécessaire période de confinement touche à sa fin : c’est ensemble que nous l’avons traversée, et c’est ensemble que nous nous retrouverons prochainement sur nos différents lieux de vente dédiés à notre spécialité qu’est la sculpture des XIXème et XXème siècles.
Nous avons à ce sujet ouvert récemment un second espace au marché Paul Bert (stand 247, allée 5).
Déjà hâte de revoir nos confrères, clients et prospects.
Et dans ce sens nous sommes optimistes quant à l’envie de tous de reprendre la vie normale.
Impatients de vous revoir très vite !"

Tarik Bougherira - Impérial Art ParisTARIK BOUGHERIRA

Empire
Paris
"Qui dit confinement dit temps. Un temps que nous avons mis à profit pour nos recherches historiques et pour les expertises des collections sur lesquelles nous travaillons.
Cette période nous a permis d’avoir une attention particulière et des échanges très soutenus avec un certain nombre d’experts et de spécialistes qui n’avaient plus de temps à nous consacrer.
Nous avons eu une prise de conscience quant à la nécessité de développer les techniques de commercialisation digitale des oeuvres.
La mise en place d’une newsletter en est le principal outil."